Publicités

La cuisine de Déborah

Pâte de coings

Pâte de coings    la cuisine de deborah

Pâte de coings

Les coings sont maintenant récolés, délicieusement parfumés, c’est le moment idéal pour préparer la pâte de coings!
J’ai la chance d’avoir un cognassier dans le jardin qui a énormément donné cette année, comme tous les fruitiers d’ailleurs!
Je prépare donc et conserve ce fruit particulier, en gelée, confiture, pâte de fruits et conserve, pour en profiter toute l’année.
Je vous donne aujourd’hui la recette des pâte de coings, une gourmandise dont je raffole et qui est vraiment simple à réaliser. De plus, la première étape de cuisson permet de réaliser en même temps la gelée de coings!
Cette pâte de coings est simplement préparée avec du sucre roux et un peu de jus de citron, pour préserver toute la saveur des coings!

Pâte de coings

(Les pesées de départ ne sont pas données, car ayant beaucoup de coings, je procède par bassine à confiture entière! Celà ne change absolument rien à la recette, car ce n’est que la pesée après cuisson et moulinage qui nous intéresse!)

Des coings, du sucre roux, un demi-citron

Les fruits

Pour commencer, lavez et brossez vos coings, afin d’en ôter le duvet.
Coupez les en 4, en préservant les pépins (bourrée de pectine!) et mettez-les dans votre bassine à confiture.
Couvrez d’eau à hauteur et faites cuire vos coings. Ils sont cuits lorsque la lame d’un couteau en ressort facilement!

Filtrez le jus en passant le contenu de la bassine tout d’abord au chinois puis plus finement à l’étamine.
C’est avec ce jus obtenu que l’on fait la gelée de coings (en y rajoutant le même poids en sure et en faisant cuire) surtout ne la jetez pas!!!

Moulinez maintenant les coings au moulin à légumes ou à la centrifugeuse.
Pesez la purée de coings obtenue puis ajoutez-y le même poids de sucre roux.
Versez le tout à nouveau dans la bassine à confiture (propre) ajoutez le jus de citron et commencez la cuisson.

La cuisson

La cuisson va prendre un petit moment, comptez au moins 30 minutes, mais ce sera sans doute proche d’une heure.
Il faudra remuer sans cesse le mélange, afin qu’il n’accroche pas.
Faites attention car c’est la partie dangereuse de la recette, portez des gants si vous ne souhaitez pas recevoir de projections brûlantes, n’approchez pas votre visage de la casserole, ne laissez pas vos enfants s’approcher, ça fait très mal.
La préparation va doucement s’épaissir et foncer. Elle va beaucoup réduire aussi.
La pâte sera prête lorsqu’elle n’accrochera plus du tout le fond de la casserole. Si vous tracez un trait au fond de la casserole avec votre cuillère, le trait va rester marqué quelques secondes, c’est LE signe qui montre que votre pâte est suffisamment cuite!

La finition

Etalez alors votre pâte sur une plaque sur environ 2cm de haut. J’utilise souvent des cercles à tarte, car ils ont la bonne hauteur!
Laissez sécher la pâte à l’air libre pendant 2 à 3 jours, retournez alors la pâte de coings et laissez 2 à 3 jours de l’autre côté.

Roulez les pâtes de fruits dans du sucre si vous le souhaitez, ce n’est pas une obligation.

La conservation se fait sur plusieurs mois si vos pâtes de coings sont rangées dans des boîtes en fer, chaque étage séparé par du papier sulfurisé.
Il ne vous reste plus qu’à vous régaler!

Pâte de coings    la cuisine de deborah

 

 confiseriepâte de fruitscoings 

Publicités
La cuisine de Déborah. Tous droits réservés. Les textes et images appartiennent à l'auteur. Aucune copie sans autorisation préalable.
%d blogueurs aiment cette page :